Bullae : Différence entre versions

De Escola Finaly
Aller à : navigation, rechercher
(Nouvelle page : {{Menu-top}} Les ''bullae'' étaient dans les millénaires V<sup>e</sup>-IV<sup>e</sup> av. J.-C, ce que l'on appelle aujourd'hui des « facture-chèque » (bulletin de livraison con...)
 
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
Les ''bullae'' étaient dans les millénaires V<sup>e</sup>-IV<sup>e</sup> av. J.-C, ce que l'on appelle aujourd'hui des « facture-chèque » (bulletin de livraison conforme, facture acceptée et chèque envoyé par le client) ; il s'agissait de sacs d'argile, plus ou moins sphériques, pleines de différentes figures de terre glaise comme monnaie représentative, et scellées à l'extérieur comme symbole des transactions commerciales, dans un contexte de système de comptabilité complexe, et que nous pouvons considérer comme l'ancètre des fameuses tablettes cunéiformes, et par conséquent, de l'écriture. Selon toutes les encyclopédies, le Temple rouge d'Uruk, le banc sumérien (archéologique) le plus ancien que nous connaissons jusqu'à présent, contient des archives bancaires complets sur plus de 200 ans (3400 à 3200 av. J.-C.).
 
Les ''bullae'' étaient dans les millénaires V<sup>e</sup>-IV<sup>e</sup> av. J.-C, ce que l'on appelle aujourd'hui des « facture-chèque » (bulletin de livraison conforme, facture acceptée et chèque envoyé par le client) ; il s'agissait de sacs d'argile, plus ou moins sphériques, pleines de différentes figures de terre glaise comme monnaie représentative, et scellées à l'extérieur comme symbole des transactions commerciales, dans un contexte de système de comptabilité complexe, et que nous pouvons considérer comme l'ancètre des fameuses tablettes cunéiformes, et par conséquent, de l'écriture. Selon toutes les encyclopédies, le Temple rouge d'Uruk, le banc sumérien (archéologique) le plus ancien que nous connaissons jusqu'à présent, contient des archives bancaires complets sur plus de 200 ans (3400 à 3200 av. J.-C.).
   
  +
{| border="0" cellpadding="2" cellspacing="0" align="center"
[[Image:Bulla.jpg|left|frame|Bulle]]
 
  +
|-
  +
| [[Image:Bulla.jpg|left|frame|Bulle]]
  +
|-
  +
|}
  +
  +
  +
== Referències bibliogràfiques ==
  +
  +
* [[Denise Schmandt-Besserat|Schmandt-Besserat, Denise]]. «''[[Les plus anciens précurseurs de l'écriture|Les plus anciens précurseurs de l'écriture]]''», dans '''Pour la Science''' No. 10, p. 12-22.
  +
   
 
[[Catégorie:Collection Bullae]]
 
[[Catégorie:Collection Bullae]]

Version du 24 novembre 2008 à 14:31

Les bullae étaient dans les millénaires Ve-IVe av. J.-C, ce que l'on appelle aujourd'hui des « facture-chèque » (bulletin de livraison conforme, facture acceptée et chèque envoyé par le client) ; il s'agissait de sacs d'argile, plus ou moins sphériques, pleines de différentes figures de terre glaise comme monnaie représentative, et scellées à l'extérieur comme symbole des transactions commerciales, dans un contexte de système de comptabilité complexe, et que nous pouvons considérer comme l'ancètre des fameuses tablettes cunéiformes, et par conséquent, de l'écriture. Selon toutes les encyclopédies, le Temple rouge d'Uruk, le banc sumérien (archéologique) le plus ancien que nous connaissons jusqu'à présent, contient des archives bancaires complets sur plus de 200 ans (3400 à 3200 av. J.-C.).

Bulle


Referències bibliogràfiques

fca:Bullae fen:Bullae fes:Bullae